L’Empire de la mort

Agitation à Versailles : la fête du Birthday revêt une nouvelle forme et accueille désormais de nouveaux ados venus d’ailleurs. Nous retrouvons tous nos héros du Tipi et du Château désormais entourés de tribus variées dans un immense marché joyeux et festif. Ils fêtent aujourd’hui leurs 16 ans ! Mais que s’est-il passé pendant ses deux dernières années ? Et comment le Nouveau monde va-t-il se mettre en place ?

Mordélia est désormais la reine du Nouveau monde et déléguée à la sécurité intérieure, avec Ogénor, nommé Grand Cerf, en bras droit. Ils règnent tous les deux en main de maître, entre autorité et liberté surveillée. Au cours d’explorations de plus en plus éloignées, ils ont recueilli de nouveaux adolescents qui ont eux aussi survécu, tous dans des conditions fort différentes, et les ont nommé Primitifs… Certains s’étaient réfugiés dans une usine désaffectée, d’autres dans un parc d’attractions, dans les marais ou bien encore dans une bâtisse en bord de mer.

Entre le château de Versailles, noyau du Nouveau monde et des contrées plus lointaines visitées, cet avant-dernier tome montre l’essor de cette nouvelle société, devenue le monopole du commerce et de l’argent, avec à sa tête une dictature déguisée. Alixe, Zyzo, Saby, Valère et les quatre autres témoins gênants pourront-ils imposer leur vision du monde juste et idéaliste ? Seront-ils toujours sur la même longueur d’ondes ? Survivront-ils aux règles cruelles imposées par Mordélia et Ogénor ?

L’éternelle question se pose : peut-on faire confiance à ce terrible duo ? Même s’ils ont pardonné les gestes et actions de la bande d’Alixe et Zyzo, lors du complot de l’Orangerie en leur accordant des postes dans la nouvelle organisation, que manigancent-ils ? Pourquoi vouloir créer une Garde civile ? Avec un ego surdimensionné et une soif de puissance, ils paraissent unis devant tous, mais au fond, leurs objectifs diffèrent sur bien des points…

Michel Bussi qui nous avait déjà tenu en haleine dans les deux premiers épisodes de sa saga N.E.O. (La chute du soleil de fer et Les deux châteaux), poursuit l’aventure de ses héros dans un nouveau souffle. Pour éclairer le lecteur sur ses deux années écoulées, l’auteur nous livre en prologue le Journal de bord du Solario écrit par Zyzo et nous plonge ainsi dans un grand récit d’aventures qui débute le dernier jour de l’été de l’an 15, lors de la Grande battue, avec des descriptions détaillées et rythmées. Dès le premier chapitre avec la fête d’anniversaire géante animée et légère qui vire à la catastrophe aux aventures et expéditions passées, le lecteur est littéralement plongé dans le Nouveau monde, sans aucune minute de répit. Les pages se tournent sans plus s’arrêter. Et ce encore plus que les tomes précédents, que ce soit dans la vitalité des dialogues et dans la tension sous-jacente qui règne dans la quête de pouvoir.

Ce troisième tome digne des meilleurs romans d’aventures et de thriller offre en arrière-plan une réflexion encore plus affinée et inquiétante sur la projection de notre monde actuel dans le futur. L’empire de la mort, situé au plus profond de la terre et le plus haut de la lumière, avant-dernière énigme à résoudre par Alixe, Zyzo et leurs fidèles amis, plus que jamais déterminés à percer le secret pesant du terrible mystère de leur passé. Le lecteur va enfin en savoir plus sur la signification de N.E.O. et du labo Utopie. A travers les expéditions de Bill, ministre des voyages et de Jean d’Arc, ministre des punitions et délégué à la sécurité des frontières, les informations glanées même si petites soient-elles, constituent les pièces d’un puzzle qui s’assemblent peu à peu, même si de nouvelles données voient le jour en parallèle…

Une montée en puissance de la complexité de l’intrigue, avec des héros de 16 ans, capables de tout ! La saga grandit en même temps que ses personnages : vivement le tome 4 pour la clôture de cette série éblouissante.


L’Empire de la mort, N.E.O., tome 3
Michel Bussi
Pocket Jeunesse
640 pages – 9782266320641 – 19,90 €
parution le 16 juin 2022
> dès 14 ans