Un portrait avec Marie Reppelin

À l’occasion de la parution de La Carte des confins et de la parution de Un printemps chez PKJ, nous avons eu envie d’interviewer l’autrice de ce premier roman. Marie Reppelin, nourrie de littérature young adult, a imaginé un diptyque haletant mêlant piraterie, amour et magie. À travers ses réponses, cette jeune libraire nous invite dans son univers, ses influences et nous dévoile les coulisses de l’écriture de son roman.

©Maude Roudier

Votre roman est d’abord paru sur Wattpad et a remporté beaucoup de succès : comment s’est déroulée sa publication en livre ? 

J’ai eu la chance de rencontrer Xavier lors de la présentation du programme PKJ avec qui j’étais partenaire sur Instagram et nous avons pu échanger sur mon texte. J’avais déjà du mal à réaliser le succès que mon histoire avait sur Wattpad, alors entrer en contact avec un éditeur et l’entendre dire qu’il était intéressé m’a fait un plus grand choc encore ! 

Pour ce qui est du travail plus concret qui a été réalisé pour la publication, nous avons retravaillé le texte pour lui donner un format plus “livre” et moins “feuilleton”, mais aussi pour le rendre plus dynamique, éliminer des longueurs, lisser des choses, en étoffer d’autres pour mieux lier magie et piraterie dans le récit… c’était un travail très intéressant pour moi qui n’avais jamais travaillé avec des professionnels ! 

Savant mélange de roman d’aventures et de fantasy, La Carte des confins est aussi original que captivant : quelles ont été vos influences ?

Impossible de ne pas citer Pirates des Caraïbes ! Mais j’ai aussi beaucoup été influencée par d’autres sagas ou romans que j’aimais. Je lis essentiellement du young adult et je pense avoir repris certains codes ou schémas typiques de ce “genre” : des personnages aussi forts que torturés, une apparente distance entre eux, une alliance presque forcée, une romance qui vient tout bouleverser, l’idée d’un ennemi puissant qu’il faudra malgré tout affronter. En fait, j’ai voulu prendre tout ce qui fait, selon moi, le charme du young adult, en y ajoutant le côté piraterie qui n’est pas encore assez exploité à mon goût

Nous sommes complètement attachées à vos personnages, leurs forces et leurs faiblesses, et surprises d’apprécier autant Blake, un pirate ! Comment avez-vous construit vos personnages ? Qu’aviez-vous envie d’explorer avec eux ?

Les deux personnages se sont imposés à moi sans que j’ai trop besoin d’y réfléchir. Leurs histoires, leurs caractères sont venus tout seul, avec leurs forces et leurs faiblesses, leurs similitudes et leurs différences et ce côté complémentaire qui rend leur histoire commune aussi intéressante (enfin, je l’espère !). 

Callie est un personnage important pour moi qui ai grandi avec des figures féminines très fortes au travers de mes lectures. J’ai voulu montrer un personnage inspirant, comme Katniss, Annabeth, Hermione et tant d’autres l’ont été à mes yeux. Une héroïne forte et attachante, qui ne se laisse pas faire malgré tout ce qu’elle a vécu, qui porte des stigmates de son enfance, mais qui n’a malgré tout pas peur d’affronter ses démons pour ceux qu’elle aime. Surtout, je voulais qu’elle soit une vraie héroïne et pas le personnage féminin qui permettrait au héros de briller : Blake a vraiment besoin d’elle pour avancer dans sa quête. 

En bonne lectrice fleur bleue que je suis, il fallait un personnage masculin tout aussi attachant, digne de rejoindre les listes de book-boyfriends de certains ! :p J’ai toujours eu un faible pour les héros un peu torturés, qui manient le sarcasme pour cacher leurs blessures intérieures, et c’est exactement ainsi que j’ai construit Blake. Au fil des pages, on perce sa carapace de pirate arrogant pour révéler un jeune homme écrasé par le poids de son héritage, par ses responsabilités, par ce rêve qui l’habite et le hante. J’ai voulu montrer l’ambiguïté de chacun, et ce dilemme entre ce qu’on veut et ce dont on a réellement besoin… 

La Carte des confins est prévu en deux tomes, vous pouvez nous dire quelques mots sur ce qui nous attend dans la suite ?  

Après la fin du tome 1 (pour laquelle je m’excuse, au passage), vous vous doutez que Callie et Blake vont devoir faire face à quelques complications. Je ne veux pas trop en révéler, alors je dirais juste que chacun va devoir faire face à ses démons et qu’il va d’urgence leur falloir trouver une solution pour affronter la puissante magie du Sorcier Noir et peut-être bien que celle-ci ne se trouve que dans les Confins…


La Carte des Confins, tome 1
de Marie Reppelin
Pocket Jeunesse
456 pages – 9782266310666 – 17,90 €
parution le 6 mai 2021
dès 13 ans