Join the Guardians!

A la suite des enquêtes policières de Cléo Lefort à travers le monde, le relookage des éditions Chattycat se poursuit avec celui de The Guardians, une série de romans historiques et fantastiques pour les collégiens, qui mêle habilement le français et l’anglais dans une véritable lecture plaisir.

1917. Alors que la Grande guerre fait rage en Europe, Edwin, un jeune franco-américain de 15 ans, fait son entrée à l’académie militaire de Premington, provoquant la surprise des autres élèves. Il y découvre qu’une autre sorte de conflit règne dans le lycée, organisé en sociétés : les Roses et les Dolls. Mais il existe une autre société, secrète, les Guardians dont son grand frère frère sur le front lui a ordonné de se méfier… Alors qu’Edwin découvre peu à peu son nouvel environnement, lie de nouvelles amitiés et provoque l’animosité d’autres élèves, il est également sujet à d’étranges cauchemars qui l’emmènent dans un étrange village indien… Le mystère de ses rêves s’épaissit quand il rencontre Nettie, une jeune fille qui clame l’avoir vu dans le fameux village indien de ses cauchemars…

Que de mystères dans ce premier tome qui nous emmène dans une Amérique en pleine Grande Guerre, que le pays ne rejoindra qu’en 1917, pour un point de vue américain assez rare sur ce conflit. Aux côtés d’Edwin, nous découvrons ainsi une époque où de nombreux jeunes n’ont qu’une hâte : aller rejoindre les combats en Europe tandis que d’autres doivent déjà faire face à des conflits au sein de leur propre nation. Ainsi Edwin devient-il ami avec Bob, dont les origines indiennes permettent d’aborder la question du sort réservé aux Amérindiens par les Etats-Unis. De nombreux autres sujets propres à l’histoire des Etats-Unis sont également abordés, le tout bénéficiant d’un cahier documentaire à la fin du roman, qui propose également une chronologie année par année de la Grande guerre, en France et aux Etats-Unis.

Si le récit est bien construit et documenté, le principe de la collection est évidemment d’apprendre un peu d’anglais tout en se passionnant dans sa lecture ! Le roman s’adressant ici à des plus grands, seul un lexique vient expliquer les mots les plus compliqués ou rencontrés pour la première fois. La narration est ainsi faite en français tandis que les dialogues sont en anglais selon à qui Edwin s’adresse. Un procédé qui fonctionne très bien et si, au début du roman, Edwin nous traduit parfois les questions de ses interlocuteurs – lui-même pas encore tout à fait sûr de tout comprendre à son arrivée au lycée – progressivement, le roman passe à du dialogue anglais sans plus aucune traduction ! On évolue ainsi dans la compréhension au fur et à mesure de l’histoire. Et qu’importe si un mot précis nous est inconnu (on le notera pour vérifier dans le dictionnaire s’il n’est pas dans le lexique), le contexte nous permet toujours de comprendre l’idée générale. Et à la fin, on aura appris pas mal de nouvelles tournures de phrases tout en ayant pris beaucoup de plaisir à découvrir cette histoire passionnante et mystérieuse qu’un deuxième tome vient aussitôt compléter ! A noter que, pour compléter l’apprentissage de la langue par l’écoute, la version audio de l’histoire est proposée avec le roman.

Avec Le village englouti, 1er tome d’une trilogie historique et fantastique
avec des passages en anglais, l’apprentissage des langues
n’aura jamais été aussi fun ! On en redemande !



The Guardians, t.1 Le village englouti
Keren Eisenzweig
Chattycat
208 p. – 9791096106455 – 9,50€
parution le 15 septembre 2020
> dès 12 ans / anglais niveau A2/B1