Rien nous appartient

Malik nous parle de lui, de son quotidien, de ses potes, de ses rêves, de ses désillusions, de ses espoirs, de ses ratés et nous prévient : « Avant de faire ce que j’ai à faire, je voudrais mettre les choses au clair. ». Le nouveau roman de Guillaume Guéraud est littéralement bouleversant. Découvrez La confession livrée à cœur ouvert de son personnage principal, un jeune homme révolté.

Malik a 19 ans et il est prêt à nous livrer SA vérité. Pour que tout soit bien clair pour nous, il nous livre des fragments de sa vie dans le désordre. Sa jeunesse, son adolescence, le confinement de 2020. Il nous dit qui il est vraiment, son rapport à la religion, pourquoi il s’apprête à commettre l’impensable. Et puis il y a son enfance, le départ de sa maman et de ses sœurs et sa relation avec son père, un homme simple qui travaille avec acharnement dans le seul bar de la cité. Il y a les copains de toujours avec lesquels il grandit et expérimente. Et il y a Fatima… Fatima, c’est un baiser, des projets et des rêves. Mais Malik nous prévient « rien nous appartient ». Comme son héros, Robin des Bois, il voudrait lui aussi s’évader dans une forêt, alors il avance comme il peut jusqu’au jour où…

Au fil de son récit, Malik nous confesse son rapport à la lecture, avec L’Appel de la forêt, comme livre de chevet, son regard sur le cinéma, ses galères, ses inquiétudes, sa vision de la vie en fait. Car vous l’avez compris, Malik veut faire les choses bien :  tout nous raconter à sa manière parce que les médias ne parleront pas de ça et parce qu’il y a des choses qui comptent, parce qu’il y a des rêves brisés, parce qu’il y a des amours, des parcours, des erreurs, des injustices et surtout il y a des instants de vie marquants.

Guillaume Guéraud nous brosse le portrait d’un jeune homme avec tous ses paradoxes  : brut, rêveur, sincère, impulsif, contrarié, violent mais terriblement attachant. Un style vif, des phrases courtes, un peu d’humour, de la poésie : tout est là pour rendre ce “journal” captivant et saisissant. Ce roman est à lire d’une traite pour se laisser porter par la voix de Malik et saisir les zones d’ombre et de lumière. La plume moderne et incisive de l’auteur donne encore plus de vie à Malik : on s’émeut, on bouillonne, on espère et on enrage. Cette écriture singulière oscille entre du trash et des passages littéraires sublimes.

Ce cri de révolte laisse sans voix et raisonne longtemps en nous après la lecture. Un roman coup de poing comme une confession qui prend aux tripes.


Rien nous appartient
Guillaume Guéraud
éditions Pocket Jeunesse
160 pages – 9782266321815 – 13€90
en librairie le 6 janvier 2022
> Dès 14 ans