Le livre des métiers

Ne vous fiez pas au premier sens de ce titre. Oubliez l’éternel catalogue de professions ordinaires et associez-le plutôt à “un imaginaire pour demain”. Tout de suite votre esprit prendra une toute autre trajectoire…

Et si demain quelqu’un pouvait habiller de couleur nos paysages urbains, livrer du bon air frais et iodé, effacer les frontières ou encore recomposer notre mémoire végétale ? Qu’il est magique de se plonger dans cet inventaire de métiers inventés, qui seraient si bénéfiques pour notre quotidien, répondraient à tant de problématiques actuelles et qui sèmeraient de la sérénité autour de nous.

À travers seize merveilleux portraits, Le livre des métiers invite à la rêverie et apporte de l’espoir pour un monde meilleur. À chaque double page, Julie Bernard imagine à quoi pourraient ressembler nos vies professionnelles : de sa plume est né un texte épuré et poétique et de ses pinceaux sont apparues de splendides illustrations. Ses mots évoquent une idée de métier, intensifiant ses peintures qui revêtent ainsi toute leur force pour inspirer de délicates et passionnantes réflexions sur l’avenir. Chacun de ses tableaux joue sur un subtil équilibre entre l’ambiance et les détails, aiguille le sens du texte et éveille l’imagination du lecteur.

Cet inventaire futuriste, en réalité très actuel, pourrait devenir un bon remède pour une aspiration positive des prochaines générations. Les métiers sont en effet très orientés vers le retour à la terre, la préservation de la nature, du bonheur pour chacun, l’ouverture vers l’autre… Espoir et idéal, associés ainsi à des professions font très bon ménage ; ils se combinent et riment pour apporter du sens à notre monde futur.

Pour ma part, j’hésite pour une future reconversion professionnelle entre sauteuse de mer, professeure d’envol, souffleuse de mots doux ou transmetteuse de sagesse. Les quatre m’enchanteraient !


Le livre des métiers
de Julie Bernard
Zébulo éditions
32 pages – 9791096163045 – 18€
parution le 20 avril 2018
> dès 6 ans