C’est pas ma faute

#soutienLolita #teamLolipop

• 0 post de Lolita, une youtubeuse star de 16 ans pendant plus d’une semaine •
Quel secret cache-t-elle ? Est-elle en danger ? Où est-elle ?

Prudence est inquiète, plus aucune nouvelle sur les réseaux sociaux de Lolita. Celle-ci a disparu, elle en est persuadée ! Jamais elle n’aurait oublié ses fans, tous si fidèles à ses vidéos. Les journées ne sont plus les mêmes sans ce rituel qui rythmait son quotidien. Elle ne la connaît pas personnellement, ce n’est pas une personne de sa famille, une amie. C’est son idole ! Sans la voir sur son écran, un manque s’installe dans sa vie, et une angoisse réelle la submerge en imaginant qu’il aurait pu lui arriver malheur.
Même la danse classique, sa grande passion, ne l’intéresse plus vraiment : sa concentration décline même pour une audition majeure où elle pourrait obtenir le premier rôle. Prudence n’a pas le choix, elle doit trouver coûte que coûte une solution pour comprendre ce qui s’est passé dans la vie de Lolita et décide alors de mener une enquête en secret.

Et de fil en aiguille, de rencontre en rencontre, de bribes d’infos apprises et de confidences de proches, elle remontera le fil de l’histoire qui a précédé cette rupture virtuelle…

Le lecteur est ainsi parachuté dans la peau de deux lycéennes : il retrace le dernier mois fatal de la première et accompagne la seconde dans sa quête de vérité. Conçue comme un puzzle mêlé à un décompte vers la disparition de la youtubeuse, l’enquête se transforme alors en un page-turner moderne et digital. Le lecteur découvre peu à peu les raisons de l’absence médiatique de Lolita, et suit à l’inverse la progression des recherches de Prudence. Deux histoires s’entrecroisent alors, celle de la fan et celle de l’idole, deux trajectoires qui tendent l’une vers l’autre… Se rejoindront-elles ? Et comment ?

Dans ce roman écrit à quatre mains, Samantha Bailly et Anne-Fleur Multon nous emmènent dans l’envers du décor des réseaux sociaux et abordent au travers de cette intrigue énigmatique de nombreuses thématiques : harcèlement, maladie mentale, homosexualité, racisme… Les deux autrices ont réussi à trouver un ton juste dans chaque scène, tout en s’amusant avec la temporalité et en mêlant toutes sortes de narration (journal, mails , textos, communiqué de presse…). Leur complémentarité et leur complicité se ressentent dans la construction de la narration et dans l’écriture. Elles avaient envie d’écrire ensemble sur les réseaux et ses dérives, sur la période complexe de l’adolescence, en imaginant une histoire réaliste et actuelle, emplie de bienveillance. C’est chose faite, C’est pas ma faute réunit tous ces ingrédients sous la forme d’un thriller, pour un résultat surprenant et convaincant.

Les adolescents sont invités ici à découvrir les coulisses des youtubeurs et autres influenceurs, dans un polar moderne et rythmé, en mode 2.0

 

C’est pas ma faute
Samantha Bailly & Anne-Fleur Multon
9782266305693
éditions Pocket Jeunesse
en librairie le 12 mars 2020
dès 14 ans