La rentrée 2019 d’Albin Michel Jeunesse

Lundi 20 mai au matin, nous étions à La Colonie pour la présentation des nouveautés d’automne d’Albin Michel Jeunesse, où des libraires et une quarantaine de bibliothécaires ont répondu présents à notre invitation. Pour l’occasion, Constance Guisset (dont on vous reparle un peu plus bas) a conçu une scénographie estivale, dont les parasols suspendus nous ont plongés dans une atmosphère lumineuse et ensoleillée.

CONFÉRENCE

La journée a commencé par une conférence où l’équipe d’Albin Michel Jeunesse, accompagnée de ses auteurs et illustrateurs, nous a présenté les livres qui seront publiés à la rentrée. Dans la collection Wiz, nous avons pu découvrir le tome 2 de Winterhouse Hôtel : Les secrets de Winterhouse Hôtel , qui nous réserve de nouvelles aventures palpitantes au cœur de l’étrange hôtel de Winterhouse.
Et grande nouveauté pour la collection, puisque l’immense Stephen King, le maître du fantastique, rejoint les rangs de leur catalogue. En octobre paraîtront Le corps, roman d’initiation porté à l’écran sous le titre Stand by me, et Brume, qui explore la figure du monstre.

La collection Litt’ nous réserve une année forte en émotion avec deux romans phares, Combien de pas jusqu’à la lune, de Carole Trébor et La dévoration, de Sarah Cohen-Scali. Les deux autrices étant présentes, nous avons eu la chance de les entendre parler de leur travail. Le premier roman rejoint le label Destins et raconte l’incroyable histoire de la trop méconnue Katherine Johnson, qui a calculé la trajectoire des astronautes lors de la mission Apollo 11 en 1969. Dans ce livre, Carole Trébor mêle réalité et fiction pour nous faire connaître cette femme qui s’est battue toute sa vie contre des préjugés sexistes et racistes. Le second nous emmène à la rencontre d’un vieil homme atteint d’Alzheimer qui tente de se souvenir de ce qu’il a vécu durant sa jeunesse secouée par les bouleversements de l’Histoire. Avec ce roman, Sarah Cohen-Scali continue de construire la fresque historique qu’elle avait commencé à bâtir avec Max et Orphelins 88.

La rentrée illustrée sera également riche pour Albin Michel Jeunesse. La designer Constance Guisset avait deux ouvrages à nous présenter : Roue libre, et ses expérimentations autour du rond et Alguier imaginaire, un imagier poétique et original sur les algues. C’est ensuite Charlotte Gastaut qui nous a présenté les premières illustrations d’Elvire, reine des bois, une ode à la nature en noir et blanc racontée par Didier Lévy. Quant à François Roca, il change de partenaire, puisqu’on le retrouve avec Charlotte Moundlic, pour revisiter le conte de Blanche-Neige. Enfin, Adrien Parlange nous livre une histoire personnelle sur la solitude et l’amitié qui lui a été inspirée par sa grand-mère, Le Grand Serpent, dans lequel on retrouve avec plaisir son fascinant travail de linogravure.

RENCONTRES ET ATELIERS

La suite de la matinée a été consacrée à des ateliers, animés par des auteurs de la maison. Ainsi, nous avons pu découvrir Ecoute les oiseaux, de Léna Mazilu, un album en réalité augmentée, qui permet de découvrir les chants des oiseaux. Bibliothécaires et libraires se sont amusés à animer les oiseaux et ont fait résonner leurs chants dans toute La Colonie. Dans l’espace d’exposition, nous avons pu admirer les originaux de Charlotte Gastaut, des reproductions du Grand livre des couleurs de Tom Schamp et Anne-Margot Ramstein nous attendait pour nous faire découvrir des extraits de J’étais au pays d’Ava et Eve, un album étonnant construit sur le principe du palindrome avec des illustrations réalisées dans une parfaite symétrie. Bastien Contraire était aux petits soins pour nous faire une démonstration de ses talents d’artistes avec des pochoirs tout en nous présentant son dernier album, conçu comme une histoire sans fin, Pour faire une tarte au pommes, il faut un pépin. Enfin, Anne Crahay nous a présenté sa nouvelle collection en collaboration avec Amandine Laprun sur les émotions pour les tout-petits. Après Ne mords pas petit loup et Ne pleure pas, je reviens !, deux nouveaux titres sur le partage et la jalousie : Et si on partageait un peu ? et Ne sois pas jaloux Babou ! .

SIESTE LITTÉRAIRE

L’après-midi fut dédiée à une sieste littéraire, où libraires et bibliothécaires ont pu profiter d’un repos bien mérité, allongés dans des chaises longues et bercés par la voix chantante de Natalie Fortier et ses oiseaux de 1,2,3 Volez ! puis celle envoûtante de la comédienne Marie-Sophie Ferdane, qui nous a emporté dans Le Merveilleux Voyage de Nils Holgersson.

Une journée intense et riche en découvertes qui nous donne envie de LIRE, LIRE, ET LIRE ENCORE ! Et ça tombe bien, on adore ça.
Merci aux bibliothécaires pour leur présence généreuse, et à Albin Michel Jeunesse pour ce merveilleux programme dont on ne manquera pas de vous parler.