Archives du mot-clé Fanny Gordon

Des séries en mode super lecture #1

Les éditions Slalom accueillent au sein de leur catalogue des auteurs de tout horizon, francophones ou étrangers et font la part belle aux séries !

Elles sont d’ailleurs à l’honneur dans leur première gazette :
Des séries en mode super lecture #1.
Bisannuelle, elle présentera des séries existantes ou des lancements, sous un nouvel angle…

Lire la suite

FANNY GORDON EN INTERVIEW

Quand vous êtes-vous rencontrées et pourquoi écrire à 4 mains ?

Véronique Delamarre Bellégo : Nous nous connaissons depuis plusieurs années et nous avons toujours eu plaisir à nous retrouver sur des salons. Nous avons décidé d’essayer d’écrire ensemble il y a bientôt 2 ans, un jour où nous dédicacions l’une à côté de l’autre au château de Monte Cristo. Ça s’est fait très simplement. Nous ne savions pas alors si notre association fonctionnerait, mais je crois que nous avions quand même l’intuition que ça pouvait être amusant !
Pascale Perrier : écrire à deux, c’est associer deux imaginations, et aussi deux manières de fonctionner et d’écrire. Une belle leçon de partage et des fous rires en perspective ! Nous avons eu le bonheur de constater que nous étions très complémentaires. à quatre mains, les textes sont plus riches et plus denses !

L’origine de votre pseudo ?
Fanny : Comme nous vous le disions, nous avons décidé d’écrire ensemble un jour où nous dédicacions l’une l’autre au château de Monte Cristo. En hommage à Alexandre Dumas qui l’a construit, et dont Fanny Gordon a été la compagne, nous avons choisi ce pseudo. Placées sous le patronage de cet immense écrivain, nous n’avions plus qu’à « pondre » un chef d’œuvre (facile !). On y travaille !

D’où viennent les concepts de vos séries ?
Véronique : La série « Rue des Tempêtes » est née de notre envie d’écrire ce qu’on appelle un « roman choral » : plusieurs personnages prennent la parole et le lecteur comprend l’intrigue en écoutant les points de vue de chacun. C’est original et ludique. Nous avons pris un plaisir fou à imaginer la vie de cet immeuble. Quant aux fouilles archéologiques, elles réservent encore bien des surprises !
Pascale : Pour la série « Mytho », nous avons réuni deux idées : les colos et la mythologie. L’association des deux est assez explosive. Aphrodite nous a beaucoup fait rire !

Comment vous répartissez-vous l’écriture ? Un personnage chacune ?
Véronique : Une joyeuse collaboration, évidente sous forme de textos (très nombreux), de mails (très nombreux), de coups de fil (très nombreux) et de balades dans la forêt (pas assez nombreuses). Celles-ci dénouent les nœuds lorsque nous sommes en désaccord. Les arbres nous apaisent !
Pascale : Les personnages naissent dans un de nos deux esprits, se diffusent dans l’autre. Peu à peu naît une trame et les émotions que nous avons envie de partager. Puis le travail sur le texte commence : une évidence sous forme d’éclats de rire, de clins d’œil, de ratures, d’idées farfelues et de complémentarité, de bonheur, d’exigence.
Véronique : Pour la série « Rue des Tempêtes » qui est notre première collaboration, nous avons chacune choisi nos personnages, avec leur style et leur personnalité. Dans un deuxième temps, quand nous avons restructuré le texte, les personnages ont glissé de l’une à l’autre. Ils nous appartiennent maintenant à toutes les deux.
Pascale : Pour la série « Mytho », après nous être mises d’accord sur une trame, nous avons écrit les chapitres l’une après l’autre. Chaque envoi est un peu comme un cadeau et un défi : il s’agit à la fois de réjouir l’autre, mais aussi de la surprendre !

Mots fléchés « Rue des Tempêtes »

Le premier tome de la série Rue des Tempêtes est disponible depuis le 5 avril et nous avons créé à cette occasion des mots fléchés que vous pouvez proposer à vos jeunes lecteurs.

Lire la suite

Emménagez Rue des Tempêtes !

À partir du 5 avril, une nouvelle série enrichit le catalogue des éditions Slalom : Rue des TempêtesAvec pour premier tome « Menace sous la ville ».

La série vous invite dans le quotidien de cet immeuble au bord de l’océan où les locataires se connaissent tous et sont unis. Ils se réunissent même dans la cave pour discuter !

RDV au sommet RdT

Lire la suite